Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sans salaire, comment on va fêter au pays de Toumaï ?

Pénurie de gaz, vie chère, arriéré, retard ou absence de salaire et que sais-je encore… tout va mal. Le prix des denrées hors contrôle par l’État atteint le pic. Les commerçants véreux par la complicité du pouvoir fixent les prix comme bon leur semble. Mais en ce qui relève des salaires, pourquoi prive-t-on les ayant droits ? « L’ouvrier mérite son salaire », c’est écrit ainsi dans la Bible alors la Renaissance obtempère à cette recommandation divine et paie les fonctionnaires.

Il n’y a rien de plus méprisant de travailler durement pendant un mois et ne pas percevoir son salaire. Quelle méchanceté ! C’est ce qui favorise la corruption et autres mauvaises pratiques. La preuve, les policiers au grand marché dont leur rôle c’est d’assurer la sécurité, la fluidité de la circulation et d’indiquer le chemin qu’il faut aux usagers se livrent à une escroquerie ouverte en disant sans gêne qu’ils n’ont pas été payé alors que la fête est proche ? L’intégrité et la probité dont on veut que le peuple face preuve s’accompagnent avec un minimum de condition. La Renaissance, le peuple veut son salaire !

Tag(s) : #Tchad, #salaire, #Renaissance
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :