Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

RCA : Archange, un ange nous est-il né ?

Défiant tous les pronostics, le candidat indépendant Faustin Archange TOUADERA a été élu à la magistrature suprême de la RCA à l’issue du second tour des élections présidentielles du 14 février 2016 au grand dam de Anicet George DOLEGUELE, arrivé pourtant à la tête lors du premier tour. C’est sous un ciel ensoleillé que le nouveau locataire du Palais de la Renaissance a prêté serment ce mercredi 31 mars dans un complexe sportif Barthélemy BOGANDA plein à craquer avec plus de 144 invités de marque dont les présidents de la République du Congo et de la Guinée Équatoriale qui ont effectué le déplacement de Bangui pour assister à cette cérémonie d’investiture.

A la surprise générale des spécialistes de la politique centrafricaine, c’est bien le Professeur des mathématiques, Faustin Archange TOUADERA qui a été plébiscité par une large majorité de la population faisant ainsi confiance à celui qui a su rallier à sa cause une grande partie des candidats malheureux du premier tour.

Personne ne voyait cet ancien premier ministre du président François BOZIZE gagné les élections surtout que ce dernier a été évincé du parti Kwa Na Kwa (KNK parti des ouvriers) au lendemain de son intention de briguer la magistrature suprême. D’autre part ce parti du président déchu par la coalition Séléka avait appelé à voter pour le candidat Anicet George DOLOLEGUE une décision qui n’a pas été totalement suivie par la base du parti.

Sans vouloir remettre en cause la légitimité du nouveau président, son élection à la tête de la RCA est plus liée à son bilan assez apprécié durant les cinq années qu’il a passé à la primature notamment dû à la régularité des salaires, des pensions et bourses, d’autre part la méfiance de la population envers les hommes politiques centrafricains qui de par leurs affres dans conduit le pays dans le chaos. Les attentes du peuple centrafricain sont énormes : la question du désarmement des groupes armés, la réconciliation, le retour des déplacés, le rétablissement de l’autorité de l’État et la relance de l’économie, etc. Le président TOUADERA a pris beaucoup d’engagements lors de son allocution lors de son investiture, il est conscient qu’il doit rompre avec les mauvaises pratiques de ses prédécesseurs et que les Centrafricains attendent des signaux forts.

C’est justement dans l’optique de bien faire qu’il a sûrement choisi de faire appel au Pr Simplice Mathieu SARANDJI comme premier ministre, son ancien directeur de cabinet lorsqu’il était encore à la primature coupant ainsi court à toutes les spéculations juste trois jours après avoir prêté serment. Le nouveau premier ministre dans sa toute première intervention sur la télévision nationale vient de mettre en garde tous ceux qui sont chargés des finances publiques de mettre fin à tout décaissement jusqu’à la mise en place des nouvelles autorités. En attendant la formation du gouvernement à la suite du discours du Président TOUADERA et de l’intervention du premier ministre SARANDJI bien que nous sommes de cette génération qui ne donne plus un chèque en blanc à nos autorités et qu’on les jugera aux actions : il y a comme un parfum d’une nouvelle ère qui plane en Centrafrique.

Vivement qu’en un commun accord, le peuple centrafricain puisse rompre définitivement avec les vieux démons d’hier et se réconcilier avec lui-même et avec son histoire afin que la paix définitive règne à nouveau au bord de l’Oubangui-Chari !

Armand Parfait Taylor AKAUT

Tag(s) : #RCA, #Faustin Archange TOUADERA
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :