Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Face à la grave crise alimentaire qui sévit au Tchad, la France lui octroie 2.250.000 euros, après 58 ans d’indépendance !

Le Tchad a faim ! Environ 5 millions de Tchadiens sont menacés par la famine. Parmi eux, on compte un demi-million d’enfants. L’assistance alimentaire est urgente. C’est ainsi que la France octroie 2.250.000 euros au Tchad afin de ‘’permettre à ses enfants de pouvoir manger’’. Cette scène se déroule 58 ans après l’indépendance du Tchad. La situation est critique, car, selon le Programme Alimentaire Mondial (PAM), le pays est passé en alerte de niveau trois. Les régions du Lac Tchad, de N’Djamena, le Batha, le Guéra et le Barh El Gazal sont frappées par cette famine. Trouver un repas par jour dans ces localités est un luxe. Ces populations sont affublées d’un triste sobriquet de « vulnérables ».

 

Malgré cette critique situation, le gouvernement tchadien reste motus. Il a fallu que le PAM, une institution non étatique qui tire la sonnette d’alarme. On se demande finalement si le bien être des Tchadiens préoccupe ce gouvernement ? on se demande également comment se fait-il que chaque année, à la même période, la famine sévère sévit dans ce pays ? comment en est-on arrivé là ? à quand la fin de l’assistanat ?  On se rappelle que l’année passée, au mois d’août 2017, le Japon avait accordé au Tchad une somme de 2,6 millions de dollars soit 1,53 milliards de fcfa pour lui permettre de faire face à la crise alimentaire. 

 

En 2016, c’était encore la France qui avait ‘’sauvé’’ le pays de Tombalbaye pour la même raison avec une coquette somme de 819 millions de fcfa. Combien de temps encore doit-on continuer à tendre pitoyablement la main ? combien de victimes doit-on attendre de voir dans les placards avant de prendre ses responsabilités ? 28 ans de long règne, 28 ans de famine, de misère et de désillusion. Dans mon analyse de l’année dernière, titrée ‘’Famine au Tchad, le Japon apporte son aide à hauteur de 1,53 milliards de fcfa !’’ j’avais terminé mon article en disant « A l’année prochaine pour un autre SOS ». C’est à croire que le salut ne viendrait pas de ce régime. A 2019 donc pour un autre plaidoyer. Triste.

 

Masbé NDENAGR

Tag(s) : #crise, #alimentaire, #famine, #Tchad, #France, #indépendance, #gouvernement, #régions, #N'Djamena, #PAM
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :