Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PH: Alwihda Info

PH: Alwihda Info

Dans l’administration publique tchadienne, la discrimination dans les nominations relève d’une provocation contre l’homme sudiste. Idriss Deby s’en est donné à cœur joie. Son fils est en train de perpétuer cette tradition.

A chaque fois qu’un décret est signé, cela suscite  une vague d’indignations chez les Sudistes, à cause du caractère discriminatoire desdits décrets. Ils ont peut-être raison, car sur une liste de plusieurs dizaines de noms, on en trouve qu’une poignée de noms sudistes. C’est un fait avéré. C’est du népotisme. C’est du mépris et pire, de la provocation. Au Tchad, c’est souvent un fait d’actualité. Presse et citoyens en ont dénoncé, mais la pratique a la peau dure.

De  nouveaux colons

Mais qui en vouloir, d’autant que  les cadres sudistes qui se disent victimes sont nombreux au sommet de l’État et à tous les niveaux de l'administration publique comme Privée. Bon nombre des cadres sudistes sont égoïstes, mesquins, méchants et lâchetés. Et quand les autres le font pour les leur, ils s’en plaignent. Les projets de nominations transitent par eux et sont parfois initiés par eux. Ils ne sont pas prêts à s’entraider (ce n'est pas tout le monde), même si leurs proches méritent. Certains décrets ont  été contresignés par Albert Pahimi Padacké, un Premier ministre sudiste. Ont-ils mis un pistolet à sa trempe ? Un Sudiste, même hissé à un niveau de responsabilité, ne dégage  aucun impact et n’aide personne. Cela leur ferait mal de voir un tel prospérer à côté d’eux.

De véritables colons qui ne veulent cousins, frères, neveux, nièces auprès d’eux que pour des travaux subalternes : cireurs de chaussures à la maison, nettoyeurs d’engins, blanchisseur Alors qu'ils ont bel et bien des possibilités de les pistonner. D’ailleurs, il ne s’agit pas seulement d’un emploi dans l’administration. Tout le monde n’a pas de compétence requise. Il est possible d’aider les proches à travers des activités rémunératrices de revenus ou de l’entreprenariat.

Auprès de ces nouveaux colons, rares sont les filles venues du village pour des études et qui sont rendues ménagères ou baby-sitters. Et les  jeunes garçons, eux, sont transformés en garçons de course. Bref, le mal dans nos familles est profond. Certains parents ne veulent pas voir les enfants de leurs frères réussir. Pour ces derniers, si tes parents sont paysans, tu es aussi condamné à l’être. Si leurs progénitures ne fournissent pas d'efforts à l’école, ils cherchent par tous les moyens à te retarder. Certains sont contents et préfèrent donner chaque matin des jetons aux jeunes qui sont sous leur toit, les rendant ainsi éternellement dépendants vis-à-vis d'eux plutôt que de les aider à pêcher le poisson par eux-mêmes. Cela leur procure certainement un air d'homme important. Belle connerie !

Cet article a été publié dans le journal Le Baromètre N°025 du 5 juin au 15 juillet 2021

Masbé Ndengar

Tag(s) : #Tchad, #sudiste, #marginalisé, #discrimination, #népotisme, #scribouillard, #administration
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :