Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Culture : MK MAX, espoir de la musique tchadienne en tournée nationale

Discret et respectueux. Tous lui reconnaissent ces deux valeurs. Il se distingue également par son travail. Artiste rappeur, Maxime Mbairé Kosmadji alias MK MAX est sans nul doute l’espoir de la musique tchadienne. Véritable bête de scène, il écume des scènes à l’international. Du Burkina Faso où il résidait il parcourait ville après ville à la demande de ses fans pour des concerts.  Il a participé à la grande compétition rap ‘’Ouaga Hip Hop’’. Le public découvrira, dès lors, un jeune artiste au style particulier avec la profondeur des textes. Des textes qui enseignent et éduquent, qui sensibilisent et conscientisent.

Bercé depuis sa tendre enfance par des classiques africains, MK MAX est un amoureux de son art. Il aligne étude et l’art. Dans l’imaginaire de bon nombre de personnes, surtout le public tchadien, les jeunes qui s’adonnent à l’art surtout à la musique hip hop, sont le symbole de l’échec éducatif. Mais détrompez-vous, le natif de Bodo est un Ingénieur en Génie Electrique option Electricité Industriel. Il est également entrepreneur. Il est le PDG de BOLNDA GROUP, Tchadia vente en gros et détails.

C’est un ‘’bossard’’. C’est une des caractéristiques que lui reconnaissent ses amis. En effet, il est le promoteur de la marque de vêtements ¨REVE D’AFIQUE¨ qui se vend aujourd’hui dans 8 pays d’Afrique. De très beaux vêtements.

 Il se démarque par son flow avec une manière particulière de manier la langue, ce jeune prodige de la musique tchadienne à travers son éloquence est en train de s’imposer sur l’échiquier du hip hip dans son pays. En 2014, il sorti son premier titre : ‘’Mande Gor’’. Depuis lors il poursuit son chemin avec bien d’autres titres, notamment : ‘’la fille de mon bailleur’’, ‘’Angela’’, ‘’Koullyna Akouan’’, etc. ‘’ La fille de mon bailleurs’’ a fait le tour des chaines de télévisions.

Dans la foulée, il fera le tour de l’Afrique en concert. C’est le Niger, le Benin, le Togo, le Cameroun, la RCA, etc. De son travail acharné est sorti en 2020 un album de 7 titres intitulé « MATEYAN » en langue Gor qui signifie « je réussirai ». C’est un magnifique album où couleur et son sont en harmonie avec le rythme du terroir a été déclaré au Bureau Burkinabè des Droits d’Auteurs (BBDA).

Ambitieux et rêveur, il se lance un grand défi : faire le tour du Tchad ou du moins organiser des concerts dans 15 villes du Tchad. C’est une grande tournée nationale qui débutera à N’Djamena mais qui conduira l’artiste, tour à tour, à Bongor, à Kélo, à Moundou, à Bébidja. Mais c’est aussi Doba, Bedjondo, Sarh, Koumra, Moissala. Il se rendra également sur sa terre natale de Bodo avant de continuer sur Béboto, Goré, Béti et Abéché. Il compte contribuer à insuffler une nouvelle ère à la musique tchadienne. 

Humble, l’enfant de Bodo est conscient qu’on s’impose dans ce milieu de show biz tchadien que par un rude travail. Il faut compter sur soi-même. Ainsi, pour réussir son projet pharaonique il parcourt quartier après quartier, ville après ville, pour vendre les tickets au prix de 2 000fcfa et 5 000 fcfa.

 

Son ami Ismaël, acteur de cinéma dans la série burkinabè « l’AS du Lycée », sera présent aux concerts. Il a annoncé son arrivée dans la capitale tchadienne le 20 septembre 2021 (en provenance du Burkina Faso). Il participera aux concerts du 25 septembre (au Palais du 15 janvier de 15h à 18h) et du 2 octobre (à ACAMOD de 18h à X Time). Au lieu de « faire la mécanique, Ismaël a décidé de se rendre à N’Djamena pour soutenir son ami », a comiquement lancé l’artiste qui invite le public à sortir massivement.  L’artiste Ismaël sera également accompagné par son Manager. Communicateur et expert en Management des gestions, ce dernier (Manager) partagera sa connaissance lors d’une formation avec le public N’Djamenois (27 septembre 2021).

Sage et intelligent, l’artiste à succès, 25 ans, le talentueux MK Max, fait de la promotion de la paix son cheval de bataille. Le titre « Koullyna Akouan » entendez par ¨on est tous des frères¨ se veut donc un hymne du vivre ensemble. Sans métaphore, l’artiste, à travers cette chanson, évoque un mal qui ronge son pays : l’épineuse question de la cohésion sociale mise à rude épreuve par les tristes sobriquets nordistes et sudistes.

Dans l’émission café des artistes de la télévision Toumaï TV, les amis de l’artiste ainsi que ses connaissances ne manquent pas d’éloges à son égard. La réussite de cette tournée nationale devient un défi commun pour eux. « J’ai décidé d’accompagner MK Max parce qu’il m’a fait danser et la danser me fait défouler surtout au rythme de la musique tchadienne », témoigne Viviane Djatto, fan de l’artiste et membre du comité d’organisation.

Il chante en Gor, en français et en arabe local, il promet des concerts époustouflants et inédits à ses fans qu’il invite à effectuer massivement le déplacement.

Masbé NDENGAR

Tag(s) : #Culture, #musique, #Tchad, #Concert, #MK MAX, #Burkina Faso
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :