Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tchad : La mort, le rythme auquel tu nous imposes en 2020 est au-delà du supportable!

Il est sans nul doute que la mort s’acharne sur nous cette année 2020. Nos larmes n’ont cessé de pleurer une victime qu’un autre crime nous tombe sur les bras. De janvier à février 2020, nous avons enregistré 3 morts les plus crapuleux. Dr Tapohol Haoussou Crios, maman Mopi Célestine et Colonel Dinar sont des crimes les plus odieux qu’a connu le Tchad en 2020, en moins de deux mois (en 20 jours). Nous enterrons, certes, nos proches mais ce rythme auquel la mort nous impose cette année est au-delà de nos forces. C’est trop dur pour nous d’aller à chaque fois au cimetière pour enterrer nos familles…

 Dr Tapohol Haoussou Crios, maman Mopi Célestine et Colonel Dinar sont tous assassinés, la nuit. En 20 jours notre pays a enregistré 3 morts les plus choquants.

Tapohol Haoussous Crios est tombé, dans la nuit du 28 janvier 2020, à Gassi (N’Djamena). Il a été abattu par des individus qui ne seraient pas encore identifiés. La moto neuve qu’il venait de s’en procurer serait convoitée par ceux-là même qui ont tiré sur lui à bout portant. On hôte la vie humaine pour une banale moto ! c’est à ne rien comprendre…

Nos larmes n’ont pas eu le temps de se régénérer que maman Mopi Célestine est tombée mais de quelle manière ? Horrible ! au petit matin du 13 février 2020, alors qu’elle se rendait à la prière qu’elle a rencontré le chemin ds deux monstres : Ludovic Nera et Kousparé Josué. Les deux diablotins l’ont violée ensuite l’ont assassinée et cassé son cou. Cette monstruosité continue de secouer le pays entier. Chaque tchadien est touché dans sa chair. Chacun tente à sa manière de comprendre les raisons de cette hécatombe mais c’est au-delà de toute logique humaine. Qu’est-ce qui peut bien pousser les enfants de moins de 30 ans à violer leur mère sinon grand-mère (64 ans) avant de l’assassiner ensuite casser son cou ? Une énigme difficile à élucider.

C’est le jour même où on conduisait Mopi Célestine, martyr de la foi chrétienne, dans son village pour être inhumain que la faucheuse a décidé de frapper encore le Tchad dans son entièreté : l’artiste humoriste, Colonel Dinar n’est plus ! C’est la triste nouvelle qui tourne en bloc sur la toile dans la matinée du 18 février 2020. C’est au Cameroun, hors de son pays qu’il aime tant, qu’il a été lâchement assassiné. Un coup de poignard à la tête puis un autre à la poitrine ont suffi pour lui ôter la vie.  Selon les informations, les assassins ont voulu lui arracher son téléphone qu’il refusa naturellement. Les criminels du pays de Deby ont-ils traversé la frontière ? ou ce sont des criminels Camerounais ont commis cette forfaiture, endeuillant la République voisine du Tchad ? Pour l’heure les assassins courent toujours.

Si les assassins de Mopi Célestine ont été appréhendés, ceux de Tapohol et Colonel Dinar continuent de courir toujours.  

Masbé NDENGAR

Tag(s) : #Deby, #Tchad, #Cameroun, #crime, #mort, #assassin, #victimes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :