Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le sens de l’engagement …

Certains ont choisi la voie du silence. C’est un choix dangereux. D’autres, celle de la dénonciation. Ces derniers sont munis de kalachnikov, de clavier ou d’un simple stylo. J’ai fait le choix du dernier (pour le moment). Mon ton se veut cru, sans euphémisme ni tabou. Je hais la plume tendre et complaisante. C’est aussi une option risquée. Il est de toute évidence que si mes analyses bénéficieraient de l’assentiment de mes lecteurs, croyez-moi, je cesserai mes publications. Dans la plaie baignante, j’y mettrai mon doigt. La douleur que l’autre peut ressentir du fait de mon écrit m’importe peu, pour peu que de cet écrit jaillisse la liberté et surtout la vérité. Cette posture me vaut des inimitiés. Des menaces, parfois. Surtout ces derniers temps où les sujets existentiels, sur la chimère unité nationale, sur le vivre ensemble au Tchad, sont constamment abordés.

 Les paroles peu catholiques sont récurrentes, ce qui justifierait la crainte de certains proches. Le fameux slogan de détresse « ils vont te tuer » refait surface. Je les comprends … Mais il est trop tard. Il n’y a plus de répit possible. Je refuse d’être une victime muette. J’irai jusqu’au bout. Je suis « jusqu’au boutiste ».

 Je mesure bien les dangers. Je connais les risques. Mais la notion de la liberté rime nécessairement avec le risque. C’est un sacrifice qu’il faut courageusement accepter accomplir. Ainsi, soit Bodo natal m’enterrera dans l’honneur et la dignité en martyr au panthéon de la gloire des sacrifiés, ou m’élèvera comme un héros. On ne peut pas agir autrement car nous n’avons pas un pays B donc point de plan B. Nous sommes tous des potentielles victimes mais je refuse d’être une victime muette. Je ne mourrai pas idiot.

Soit on est en vit et on fera du Tchad selon l’aspiration du peuple ou soit on n’est plus de ce monde et en ce moment les prédateurs et autres prévaricateurs feront de notre pays ce qu’ils veulent, en notre absence : le Tchad sera selon l’aspiration du peuple. C’est un principe non négociable.

Je ne serai jamais un lâche réduit et contraint à vivre selon le destin tracé par les autres. Je m’insurge en refusant toute soumission aux lois létales de mon pays. Quand on n’est pas d’accord, il suffit simplement de dire non. Nous devons sortir le Tchad du péril. Mourir pour la patrie, c’est vivre !  Pour un Tchad Nouveau, du tombeau nous reviendrons !

Masbé NDENGAR

Tag(s) : #engagement, #sens, #Tchad, #Bodo, #Masbé NDENGAR, #choix, #victimes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :