Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tchad/Crise économique : Le salaire des fonctionnaires réduit mais pourquoi  celui du président Idriss Deby et de  ses ministres  ne sont pas réduits ?

2003, le pétrole sortait du sous-sol tchadien, à Doba, au sud du pays. L’espoir était permis. Nombreux étaient des Tchadiens qui avaient de beaux rêves. Ils avaient raison car les revenus étaient énormes. Mais très vite, le peuple désenchante car  les espoirs qu’il avait placé dans la production du pétrole aux revenus fabuleux se sont évanouis. Le président de la République embouche la trompette et crie à la crise économique ! Panique générale. Il rebelote : fini la période de la vache grasse ; la vache maigre est annoncée à grande pompe. Des longs mois sans salaires ont vu le jour avant que les salaires ne soient réduits drastiquement.

Bourses des étudiants et primes des enseignants supprimées, les  salaires des fonctionnaires et ceux de la police réduits de 50%. La vie devient de plus en chère et la population aux maigres revenus se questionnent sur le lendemain. Toutes les couches ont payé au prix fort les méfaits de cette crise sauf le président Idriss Deby, ses ministres et les députés. Alors que nul n’est aussi budgétivore que ces derniers.

La tête devrait commencer par donner de bons exemples. Thomas Sankara l’avait fait. Il a  réduit le train de vie de l’Etat en commençant par les membres du gouvernement. Oui, le Tchad est un  pays des paradoxes  où il n’existe aucune logique. Dans ce pays il  existe une catégorie de la population qui doit subir les affres de la crise et une autre doit se la couler douce. Cette injustice à géométrie variable est décriée !  Monsieur le président, chers ministres et honorables députés, vous devez donner  de bons exemples sinon le peuple verra en vous que la pure méchanceté. Visiblement, c’est le cas sinon, prouvez le contraire !

 

Tag(s) : #Tchad, #crise, #économique, #salaire, #président Idriss Deby, #ministres, #députés, #réduction, #réduit, #pétrole, #Etat, #gouvernement, #Thomas Sankara, #population, #peuple
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :