Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« Destin fugitif » et Colonel Dinar : Entre rire et frisson !

L’Association des étudiants, stagiaires et élèves tchadiens du Burkina Faso (AESET-BF) en collaboration avec la délégation des cinéastes tchadiens du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), a organisé une soirée culturelle le dimanche le 5 mars 2017 à l’Université Libre du Burkina (ULB). Il s’est agi de la projection du film « Destin fugitif », d’une prestation humoristique suivie des échanges avec les participants. Le premier secrétaire général de l’Ambassade du Tchad au Burkina Faso, Idriss Mahamat a pris part à cette activité.

 

Au lendemain de la clôture du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), la délégation des cinéastes tchadiens ayant pris part à ce rendez-vous, a présenté une de ses œuvres à ses compatriotes du pays hôte (Burkina Faso). Dans l’amphithéâtre Michel Innocent PEYA de l’Université Libre du Burkina (ULB), l’Association des étudiants, stagiaires et élèves tchadiens du Burkina Faso (AESET-BF), a convié ses pairs pour ce moment de partage.

Après le mot de bienvenu du président de l’AESET-BF, Hiknoné Djonfabé, le film « Destin fugitif », écrit et réalisé par Saleh Mahamat Adoum, a été projeté. Cette œuvre de 1 heure et 41 minutes relate la vie d’un jeune homme au nom de Samir Abdelwahid originaire du village « Tandja » qui a eu son baccalauréat et sa communauté a cotisé pour l’envoyer à la capitale pour poursuivre ses études chez son oncle. Une fois en ville, Samir Abdelwahid a fait face à son destin. Son oncle l’a renvoyé de la maison, donc il a dû se débrouiller pour survivre et pendant ce temps, il ne partait plus à l’école. Un jour, son geste de générosité envers une femme bien aisée va complétement changer sa vie. Il sera nommé directeur général de l’une des entreprises de cette femme et va décider de créer une association des ressortissants du village « Tandja » afin de contribuer collectivement au développement dudit village.

L’humoriste tchadien « Colonel Dinar », a livré une prestation « hors pair ». En français et en arabe local du Tchad, Colonel Dinar a émerveillé son public à travers son art. Il a traité essentiellement sur les « faits réels des militaires tchadiens » en général tout en ajoutant sa touche artistique dans son œuvre.

Lors des échanges, les participants ont unanimement félicité la délégation pour ce moment de partages et certains ont posé des questions sur les conditions dans lesquelles « Destin fugitif » a été réalisé. Pour les encourager, le public a mis la main dans la poche.

Cryspin Masneang LAOUNDIKI

Tag(s) : #Destin, #Colonel, #fespaco
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :