Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Université de N’Djamena : les étudiants menacent d’aller en grève le 1er février 2017 !
Une grève sèche de plus de trois a paralysé le pays. Le système éducatif à l’instar des autres a également payé au prix fort. Le spectre de l’année blanche planait. Il fallait à tout prix sauver l’année. Le gouvernement pris de panique menace les enseignants. Le président de la République, Idriss Deby, en réunion secrète au Palais Rose avec les caciques de son régime traite les enseignants d’avoir une attitude de sauvage. Timidement, les cours ont repris à partir de 3 janvier 2017. 15 jours après la « rentrée », soit le 18 janvier 2017, les étudiants étaient de nouveau dans la rue de N’Djamena. Le mobile : manque de carburant pour alimenter les bus qui doivent convoyer les étudiants au campus. L’ultimatum pour une nouvelle grève est lancé pour le 1er février 2017 si le gouvernement ne s’exécute pas à satisfaire certaines plateformes revendicatives. Mais lesquelles ?

La situation perdure et tend vers une nouvelle crise. En effet, dans un communiqué de l’Union nationale des étudiants du Tchad( UNET) porté à la connaissance de l’opinion le 25 janvier 2017, les étudiants menacent d’aller en grève dans une semaine, à compter du 26 janvier 2016. L’ultimatum est donné pour le 1er février 2016. Les raisons, selon les étudiants sont multiples : le non-paiement des arriérés de bourse qui devrait être effectif dès la reprise des cours, le non fonctionnement des restaurants universitaires, la mise en circulation des bus(les bus étaient aux arrêts faute de carburant). Va-t-on vers une nouvelle crise ?

Tag(s) : #université, #étudiants, #grève, #Tchad
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :