Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tchad : les femmes seront dans la rue le 8 novembre  pour réclamer leurs salaires

La situation est préoccupante. La prétendue crise financière montée de toute pièce pour continuer infiniment à voler le peuple a eu raison de la population tchadienne. Le pays est de plein pied dans une récession économique sans aucun espoir de se relever un jour tant que les vendeurs d’illusion et les marchands d’espoir seront toujours au pouvoir. La population est asphyxiée. L’économie suffoque. Véritable descente aux enfers. Cela fait plus de trois mois que les salaires ne sont pas payés. Ecoles et universités sont hermétiquement fermées. La famine gagne du terrain. Pendant cette période de soudure les maladies ne sont pas loin avec leur corolaire de décès. Les mères regardent impuissamment leurs enfants mourir sous leurs yeux. Elles regardent dans le silence, larmes aux yeux leurs maris désespérés. Elles décident de prendre leur responsabilité en main. Ainsi  veuves et orphelins battront le macadam le 8 novembre, dans moins de deux semaines pour exprimer leur ras-le-bol au gouvernement irresponsable qui bâillonne veuves et orphelins.

 

Un gouvernement dont sa méchanceté n’a d’égale qui empêche le peuple de profiter même des miettes qui tombent des tables. Face à tel régime repressif et insouciant du bien etre social de la population, la déclaration des femmes, on ne peut plus clair : « Si d’ici le 8 novembre 2016, les arriérés de salaire ne sont pas épurés, nous serons dans l’obligation de descendre dans la rue ensemble avec les veuves et orphelins pour manifester notre ras-le-bol », a déclaré  le comité national des femmes de l’UST.

A lire le communiqué des femmes, la colère est grande et la tension est vive : «Suite à la situation de crise grave que traverse notre pays du fait de la mauvaise gouvernance et le mutisme du gouvernement tchadien, le comité national des femmes de l’UST s’est réuni ce jour mercredi 26 octobre 2016 à la bourse du travail, interpelle le gouvernement sur les points suivants : le non-paiement de salaires à terme échu ; les arriérés de salaires des agents de la fonction publique ; les pensions des retraités ; les bourses des étudiants et les subsides des maitres communautaires», déclare Adjoudji Guemé, présidente des femmes de l’UST.

La Bible met en garde quiconque   opprimera  la veuve et l’orphelin : « Tu n'affligeras point la veuve, ni l'orphelin », Exode 22 :22. A bon entendeur, que cessent les larmes de la femme tchadienne !

Tag(s) : #Tchad, #femmes, #grève, #salaire
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :