Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tchad : suppression des bourses des étudiants, le régime Déby a signé son arrêt de mort !
« La crise économique ! La baisse du prix de baril de pétrole… »     voilà le refrain entonné en chœur par Deby et son gouvernement. Cette crise semble toucher uniquement que  le Tchad sinon comment est-ce que certains pays sans ressources arrivent à survivre et le Tchad qui pourrait être qualifié de « scandale géologique » de par ses ressources arrive à ‘’disparaitre’’ aujourd’hui économiquement ?  Pour juguler la crise financière qui a eu raison du pays, le gouvernement propose 16 mesures, qui sont bien au contraire suicidaires. Au chapitre des ‘’condamnés à mort’’ par les  16 mesures, figurent les étudiants à qui on a supprimé leur bourse de subsistance : 8,2 milliards. Par cet acte irréfléchi, Deby vient de mettre fin à son règne.

Au lieu de s’en prendre aux prédateurs bien connus qui sont indéniablement la cause de la faillite de la trésorerie, le PM Pahimi se contente de sevrer le bas peuple qui n’arrive même pas avoir sa pitance du jour. Médecin après la mort ! Ainsi, pour le gouvernement il suffit juste, par une baguette magique pour redresser la situation. Les premières victimes des 16 « mesurettes » de Pahimi sont les élus du peuple qui ont vu leur indemnité réduite de 50%. Pour des gens qui sont improductifs et dormant à l’Assemblée Nationale, et dont nombre d’entre eux sont analphabètes donc ne comprend rien, ça ne peut qu’être salutaire.

La hache du bûcheron Pahimi ne tardera pas à s’abattre sur les étudiants. Ainsi les 8,2 milliards de bourse des étudiants seront purement et simplement coupés. Que deviendront ces étudiants dont la plupart est venue des provinces et qui n’a que cette bourse comme leur seul revenu ?

Il n’y a jamais un sans deux. C’est le tour des maitres communautaires de subir le courroux des mesures d’urgence du gouvernement. En effet, les subsides des maîtres communautaires estimés à 1,4 milliards seront coupés également. Les plus chanceux sont entre autre les délégations régionales : à ce titre les 2,7 milliards nécessaires au fonctionnement des délégations régionales seront réduits à 800 millions. Cette fameuse crise n’a épargné personne, même les vieillards dans les contrées les plus reculées du pays. Ainsi donc les 4,260 milliards destinés à l’entretien des chefs traditionnels seront revues à 1 milliard. Les autres institutions ne tarderont pas à suivre.

Les bruits venus des coulisses laissent entendre que ces mesures, tel un coup de massue s’abattra bientôt sur les fonctionnaires qui percevront désormais que la moitié de leur salaire : c’est la théorie de demi salaire ! L’ère de Habré est de retour. Et ce, gare à un cafard qui lèvera le doigt.

Le régime Deby tire à sa fin, il est indéniable car il y a des signes qui ne trompent pas. Les points saignants et névralgiques étant désormais touchés, dans un mouvement d’ensemble le peuple doit maintenant se libérer. Tout compte fait nous allons arriver inévitablement à une situation brutale qui sera difficile à gérer surtout que tous les ingrédients pour que cela arrive sont réunis. Que chacun se prépare à affronter son destin ! De notre courage naitra notre liberté !

Masbé NDENGAR

Tag(s) : #Tchad, #étudiants, #bourse, #Deby
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :