Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

credit ph: Kally Mht

credit ph: Kally Mht

Au Tchad, malgré que nos gouvernants nous en merde la vie, la grâce divine ne cesse d'arroser nos quotidiennes. Lorsque le pétrole a été pris en otage par une poignée de prédateurs, Dieu nous a donné de l'or qu'on pourra ramasser par terre. Mais les prédateurs n'ont pas hésité un instant de nous le bloquer.

Aujourd'hui une autre grâce divine crée de l'emploi à quelques enfants qu'on appellera enfants mendiants. Ces enfants qui ne sont ni avec leurs parents ou proches parents, sont appelés Mouhadjirin c'est à dire migrants vers Allah le Tout Puissant et ils vivent à la merci de Dieu. Dieu ne les oublie jamais. Ces enfants qu'on voit souvent au long de nos avenues, aux alentours de feu rouge en train de quémander de l'argent, ou dans les marchés en prenant les bagages des marchandes en échange de quelques pièces pour leur survie, aujourd'hui une autre porte de survie leur s'ouvre. Au premier tomber de pluie, très tôt les matins ils se trouvent dans les coins pareils (voir images) pour un travail de lavage de moto. Avec des chiffons en main, savons et serviette, ils travaillent jusqu'au coucher de soleil et ils rentrent avec au minimum 500 f voir plus. Un véritable Business pour ces enfants abandonnés.

Vu le courage et l'esprit de la créativité de ces enfants, pouvons-nous dire encore que les jeunes tchadiens sont paresseux et qu'ils n'aiment pas travailler ?

Moi je dis tout simplement que les jeunes tchadiens manquent d'opportunités d'emploi et non victimes de paresse ou manque cruel de volonté de travailler. Nos gouvernants ont la responsabilité de garantir aux jeunes les possibilités d'emplois.

Kally Mht

Tag(s) : #Tchad, #enfants, #emplois
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :