Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tchad : une poudrière en explosion

Depuis plus trois années, le Tchad battant pavillon échec. De déception en déception ; de mal en pire, telle est la situation. En deux décennies de gestion calamiteuse, nous sommes passés de la pauvreté à la misère sévère. Le peuple souffre, gémit et grince les dents. Aujourd’hui, tous les signaux sont au rouge. Où se trouve l’avenir ? S’il existe alors il est incertain ! Où se trouve l’espoir ? S’il existe alors il est bien maigre ! en 2015, Deby nous disait de serrer les ceintures ; ce que nous avons fait. En 2016 il nous a répétés la même chose. Nous n’avons plus les reins pour y nouer les ceintures et ceux qui en ont, il va falloir ajouter la corde parce que la ceinture seule ne suffira plus. Le mécontentement est général et il est inutile de le rappeler qu’un mécontentement populaire conduit irréversiblement à une insurrection populaire. Nous sommes dans une poudrière en attente d’explosion !

Retard de salaire, crise économique, contestation sociale, vie chère, pénurie de gaz, manque d’intégration à la fonction publique, le népotisme, le favoritisme, gestion clanique … voila quelques réalités tchadiennes. Le pourcentage de très pauvres ? Trop élevé. Cette pauvreté est sans doute la conséquence de l’enrichissement illicite d’une petite minorité au détriment du vulgum pécus majoritaire. Consultez les classements des pays et vous trouverez le Tchad en bas de tableau. Que ce soit le développement humain, l’alphabétisation ou autre marque de progrès, la situation est honteusement calamiteuse. Les énormes revenus tirés depuis plus de dix ans de l’exploitation du pétrole ont été gaspillés, volés, mal utilisés ou utilisés pour l’épanouissement des petites cousines et petits cousins, des enfants de la grande sœur et du grand frère qui s’ennuient…

Pour les années à venir ce ne serait plus la ceinture qu’il faut serrer mais plutôt une chaîne qu’il va& falloir attacher à la hanche. L’agonie du peuple est réelle. L’économie est en berne. Le bilan est affligeant. Nous sommes en plein pied dans une récession économique sans précédente.

La colère du peuple martyrisé se déchaînera...

N’en déplaise aux intellectuels intellectuellement masturbés qui défendent aveuglement le régime suicidaire du satrape, le pays est plus que jamais une poudrière. Il explosera tôt ou tard. Ayons l’honnêteté et la franchise de nous dire la vérité. Tous les ingrédients sont réunis pour que le pays puisse glisser dans l’abime. Celui qui peut affirmer, excepté les membres du clan Itno, honnêtement n’être pas victime de ce régime ment. Le peuple n’en peut plus. La révolte est imminente. Lorsque la colère du peuple martyrisé se déchaînera, mieux vaudra ne pas naitre pour celui qui l’aura provoqué parce qu’il n’y aura aucun échappatoire. Va-t-il courageusement affronter la vindicte populaire ou va-t-il prendre honteusement la poudre d’escampette comme son homologue Blaise Compaoré du Burkina Faso ?

Lorsqu’on atteint l’insupportable, la mort n’est plus un acte punitif mais bien au contraire un gain.

Les éternels négateurs de l’évidence continueront à nier l’évidence mais la marche vers l’explosion de la société tchadienne est irréversible vue le mécontentement du peuple. On n’a pas besoin d’être un oracle pour prédire les évènements à venir. Même les intellectuellement myopes ou frappés par la cécité se rendent aujourd’hui à l’évidence. Lorsqu’on atteint l’insupportable, la mort n’est plus un acte punitif mais bien au contraire un gain. De toute évidence, à quoi servira-il de vivre dans une société où tous les droits sont bafoués ? Nous ne sommes pas de mauvaise langue, mais il s’agit là d’alerter l’opinion de la dérive qui guette notre pays par la mauvaise volonté d’un individu. Comme Habré, chacun paiera au prix fort la sanction de ses actes avant l’adieu.

Tag(s) : #Tchad, #Deby, #crise
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :