Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tchad : pourquoi Deby coupait ses ongles en pleine conférence à Abuja ?

Le 14 mai 2016, le Nigeria a accueilli un sommet, à Abuja de lutte contre la secte islamiste Boko Haram. 14 présidents y ont pris part. Parmi eux se trouve naturellement Idriss Deby Itno du Tchad, vétéran dans la lutte contre ces fous d’Allah. Mauvais accueille, mauvais traitement, mépris, humiliation… trop de frustration à l’actif du président tchadien. Comme moyen de protestation, il s’est saisi de son coupe ongle. Comment va-t-il l’utilisé ? Les faits en six actes.

En rappel, Deby a déployé un moyen important, presque jamais égalé sur un territoire étranger. C’est pratiquement la 1re fois que les moyens aériens, hélicoptères MI-24 ont été déployés sur un sol étranger avec plus de 700 véhicules ; trois régiments de 800 hommes chacun ont traversé la frontière camerounaise puis nigériane. La débâcle de Boko Harem est réelle. Buhari élu président du Nigeria, a mis immédiatement fin à l’intervention de l’armée tchadienne sur le sol nigérian.

Le traitement qui a été réservé à Deby à Abuja est tout simplement frustrant. Le récit en six actes.

1er acte : Arrivé donc à Abuja, l’homme fort de N’Djamena a été accueilli par le ministre de la défense, et selon certaines sources par les refugiés. Difficile à supporter.

2e acte : Ensuite la garde présidentielle qui l’avait accompagnée a été interdite de fouler le sol nigérian. Selon certaines indiscrétions, Abuja a interdit formellement qu’un soldat tchadien foule le sol nigérian. Guerre de leadership est ouvert entre Deby et Buhari, le nouveau président nigérian, qu’il faut rappeler n’a jamais cautionné l’intervention de l’armée tchadienne en territoire nigérian.

3e acte : on ne sait trop pourquoi, Deby transpirait à grosse goutte ? Le climatiseur de la chambre de l’hôtel était-il en bon état ? visiblement, Deby n’a pas digéré de voir ses homologues Français et Béninois accueillis par Buhari et lui, par un simple ministre et pire des refugiés.

5e acte : le protocole nigérian et français a tout fait pour éviter un tête à tête entre Hollande et Deby.

6e acte : Deby est placé à l’angle mort, a peine visible lors de la conférence. En guise de protestation, le boss de N’Djamena ne se gène pas du tout et sort de son boubou un coupe ongle et se met à tailler ses ongles. Que se passe-t-il entre Buhari et Deby ? Guerre de leadership ? L’avenir nous le dira.

Tag(s) : #Deby, #Buhari, #Abuja, #sommet, #Tcha
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :