Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2016-2021 : la tumultueuse trajectoire  d’un peuple désespéré

Vie chère, misère, arriérés de plusieurs mois de salaires, absence d’intégration à la fonction publique occasionnant la hausse du taux de chômage, injustice criarde, viol, vol… c’est désespérément que nous sommes arrivés en 2016. Deby est réélu pour la 5e fois. Véritable coup de massue ! Une réélection sur fond de fortes contestations. Les ténors de l’opposition rejettent en braque les résultats. La société civile ne décolère pas non plus et désavoue le président. Les activistes, web activistes et blogueurs s’y mettent et enflamment les rues et les toiles. La grogne se généralise et gagne de plus en plus la population qui lève le ton. Lorsque l’injustice s’érige en un système de gouvernance, il n’y a pas d’autres choix que la naissance des groupes d’autodéfense. Ainsi est née la Force armée de la concorde tchadienne(FACT), une rébellion basée en Libye et qui chemine désormais sur le sol tchadien. L’avenir est fragile !

Nos regards se sont tournés vers 2016. Mais c’est naïvement que nous avons cru que l’année 2016 allait nous être salutaire. Nous avons une fois de plus avec une naïveté apparente crue à l’élection présidentielle du 10 avril 2016. Peuple désespéré, nous avons une fois de plus encore compté naïvement avec l’opposition. Bref, c’est une attitude qui se comprend et dont son fondement se trouve dans la maxime selon laquelle lorsqu’on se noie, on s’accroche à n’importe quoi, même au serpent. Nous avons tout essayé ! Nous avons tout donné jusqu’à notre existence! L’alternance tant souhaitée va devoir attendre encore.

Que faut-il espéré avec le régime en place ? Rien. Il a montré toutes ses limites. Il a failli à tous les niveaux. Certains d’entre nous continueront à nier l’évidence alors qu’elle est plus que visible. L’avenir de notre nation semble incertain, fragile. Le peuple se sent piéger. Tout est confisqué : l’administratif devient un bien familier ; la corruption est devenue une règle normative ; la morale est kidnappée… véritable coup de couteau dans les cœurs !

La jeunesse doit compter sur elle même. Je ne crois pas à l’opposition. Que peut-elle bien faire, elle qui est inconséquente avec elle même ? La lutte de la jeunesse doit être celle contre la pauvreté, la misère, la vie chère, la sensibilisation de la population a une prise de conscience.

Ainsi la société civile aura des personnes qui comprendront le sens de la lutte et qui décideront de s’engager volontairement. La société civile doit intelligemment recruter des « soldats » non seulement déterminés mais qui comprendront l’essence de la lutte au nom d’intérêt général. Ayons néanmoins l’honnêteté intellectuelle de reconnaitre le mérite et le travail monstre que cette société civile a accompli au prix de la vie de plusieurs de ses membres. Le chemin à parcourir reste long et en attendant 2021, nous sommes un peuple désespéré à la tumultueuse trajectoire. Le Tchad, qu’on le veuille ou non est à la croisée de chemin !

Tag(s) : #Tchad, #société civile, #jeunesse, #opposition
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :