Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous sommes le Tchad de demain et nous le resterons. Unis, nous sommes plus forts.

Election Comédie Club, c'est enfin terminée avec la proclamation des résultats donnant 61,56 % à l’indéboulonnable président sortant. Surpris par les résultats ? "NON", certainement pas. Il suffisait de regarder le sourire esquissé par le vice président de la CENI lorsque de son palais, sortait le pourcentage qui nous condamnerait à 5 ans de plus pour tout ce dont l'on fait l’expérience depuis nos 5 ans d'âge. Oui, il était plus que jamais fier de l'annoncer et sa mimique l'avait bien trahi.

http://http://bit.ly/1XPRNdW

Oh pauvre citoyen. L'homme de Bamina a toujours une horde de "responsables" à sa disposition pour conforter ces résultats. Rien ne pouvait l’inquiet ter du moment où la machine MPS reste bien huilée et bien rodée. Absolument rien. Ni toi, ni moi, ni même nos surmoi. Rien ne pouvait inquiéter le MPS, surtout pas cette opposition dispersée ou cette rébellion gestante à priori déjà acquise au régime de Deby. Oui, sans ultime doute et le temps nous le dira certainement.

Machination et manipulation des chiffres...! Oh mais nous plaisantons ! Que pouvait on espérer de plus quand même le poisson ZENE BADA régurgité par le système, revient de force pour défendre "ce système qu'il a aidé à construire et à légitimer". Oh pauvre Tchad. C'est malheureusement le MPS-système. Un endroit sans logique, sans éthique, sans dignité. Un endroit où l'on entre avec des belles idées et l'on ressort le crane bourré de malhonnêteté et d’égoïsme ou pire de peur. Mais qui paye pour tout ce qui se passe mal, eh bien ne te pose pas de questions car c'est toi, c'est moi, c'est nous les jeunes.

Notre lutte est de plus ardue car de l’intérieur notre ennemi c’est tout un système et de l’extérieur, tous ses dirigeants occidentaux qui veulent protéger leurs citoyens à notre détriment. Oui, ce n’est un secret pour personne que de l'autre coté de la méditerranée, personne ne voulait que le Tchad devienne un boulevard entre DAESH et Boko Haram. Mais qui leur a chanté ce refrain de “sans Deby, c'est le chaos ?”

Le Tchad, ce n'est plus ce pays où ils peuvent utiliser la religion pour nous diviser. Ce n'est non plus ce pays où ils peuvent utiliser les ressources minières pour nous faire peur. Les résultats de l’élection, nous les connaissons bien avant leur proclamation. Notre lutte n'est pas pour chasser Deby ou son clan. Notre lutte n’est pas contre un homme, une famille ou une ethnie. Notre lutte est pour mettre hors d’état de nuire tous ces sexagénaires, complices du système, qui tiennent notre pays en otage et qui pensent que sans eux c'est le chaos.

Ces sexagénaires, ce sont entre autres mon père, ton père, son oncle, sa tante, son beau-père, ton grand frère, etc. On en a vraiment assez et l’on ne sera pas le fil conducteur qui véhiculera leurs sordides idéologies aux générations futures. Nous sommes Gorane, kinga, sar, kera, mongo, zakhawa, toundjour, bilala, ngambaye, borno pour ne pas citer toutes les ethnies qui font la beauté de notre Tchad. Nous sommes tous unis pour ne pas laisser passer cette hécatombe administrative, culturelle. Nous sommes le Tchad de demain, nous sommes la relève. Ensemble, nous vaincrons.

Texte initialement publié sur "A-nous La-Relève"

Tag(s) : #tchad, #éelction, #politique; Deby
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :