Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le temps presse...

le temps presse...

Le temps presse et le statut quo demeure ! Les oubliés de la République n’iront pas au cours ou du moins pas pour bientôt. En effet, la délégation va-t-en guerre dépêchée par N’Djamena au chevet des étudiants à Ouaga, comme vous le savez a rompu le dialogue après seulement deux prises de contact avec les concernés. Les prises de contact se sont toujours terminées en queue de poisson. La délégation a décidé donc sans consultation de ne solder que la scolarité sans se pencher sur les bourses de subsistance des étudiants. Il faut rappeler que c’est depuis 3 ans que ces étudiants n’ont pas perçu leur bourse de subsistance. La délégation a laissé entendre que c’est à prendre ou à laisser.

L’enjeu du problème est que les étudiants inscrits au 2ie doivent impérativement verser 570 000 fcfa environ/an au titre de location des chambres à la cité universitaire et 200 000fcfa/an pour assurance maladie. Tant que ces deux conditions ne sont pas remplies, l’étudiant n’a pas accès à l’établissement. La bourse mensuelle d’un étudiant tchadien de 2ie est de 80 000 fcfa donc 960 000 fcfa annuellement auxquels sont prélevées toutes les dépenses sus citées.

Où ces étudiants débourseront 570 000 f pour frais de loyer ?

Où ces étudiants trouveront 200 000 f pour frais d’assurance maladie ?

Comment feront-ils pour la pitance quotidienne ?

Autant de questions qui taraudent l’esprit et méritent d’être prises en compte, absolument !

Tag(s) : #étudiants;2IE; Tchad
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :